Historique

Le monastère grec orthodoxe de la Vierge Marie la Consolatrice, le premier monastère grec orthodoxe au Québec, n’existe pas depuis de nombreuses années. Il a été fondé en 1993, avec l’accord favorable de son éminence, Métropolite Sotirios, chef de l’Église grecque orthodoxe du Canada.

Père Ephraim

Le monastère a été conçu, fondé et guidé par le père Ephraim, une descendance spirituelle de l’Ancien Joseph l’hésychaste. Après avoir mené une vie d’ascèse et de combats spirituels sur différents sites de la Sainte Montagne de l’Athos auprès de l’ancien Joseph, le père Ephraim devint après sa mort l’higoumène du Saint Monastère de Philothéou et a aussi établi d’autres communautés monastiques de femmes en Grèce.

 

Plusieurs années plus tard, il a mis de côté son mandat et avec la bénédiction des hiérarques de l’Église et à l’appel des fidèles orthodoxes se livra à la sainte mission de la confession et à la création de nombreux monastères (19, à ce jour) en Amérique du Nord sous la juridiction de l’Église orthodoxe grecque des États-Unis et celle du Canada.

Deux femmes monastiques, qui étaient sous l’autorité du père Ephraim, ont migré de l’antique et historique monastère de Saint Jean Baptiste de Serres en Macédoine centrale; elles se sont trouvées dans des conditions particulièrement éprouvantes. Elles ont été obligées de renoncer à la vie antique monastique organisée qui s’épanouit dans la douceur du climat méditerranéen de la Grèce. Elles étaient destinées a s’engager dans un effort pour établir un nouveau type d’établissement. Les établissements monastiques orthodoxes ont été rares et de taille modeste, ici au Canada, et l’apparition du monastère a d’abord semblé étrange dans la vie des communautés locales grecques orthodoxes.

Vue du monastère en 1993

Une ancienne ferme qui appartenait autrefois à une famille anglophone a été achetée dans le but d’être convertie en un monastère. C’était un vaste paysage composé de 100 hectares de forêt dense située sur une colline dans les époustouflantes Laurentides, à 16 km au nord-ouest de Lachute à Brownsburg-Chatham. Graminées et ronces avaient poussé sur la propriété et la maison était en ruines et en grand besoin de réparations. Une surabondance d’amour, de sacrifices et le travail ardu de la part d’un nombre toujours grandissant de sœurs et de généreux bénévoles a été nécessaire afin de transformer l’emplacement en un jardin pour notre Très Sainte Mère de la Consolation, à qui le monastère a été dédié.

Vue du monastère en hiver

 

La communauté formée de 22 sœurs, sous le guide de l’abbesse Thekla, se consacre avec une grande intensité au travail agricole de la ferme, dans la fabrication de fromages et de divers articles d’artisanat. En dehors de leur travail ardu, elles reçoivent des visiteurs tous les jours avec diligence et s’offrent sans réserve à leur prochain, comme le Christ Lui-même a fait.

Venez et vous verrez…